Existe-t-il une surface minimale pour un poste de travail ?

Le travail est, indéniablement, le quotidien de chaque individu pour produire des biens et services. Chaque employé dispose d’un poste de travail pour effectuer son travail. Cependant, le poste de travail doit avoir l’espace adéquat fourni à son utilisateur.

Le poste de travail est un lieu sur lequel sont mises à disposition les ressources matérielles indispensables permettant à un employé d’effectuer son travail. Sur un bureau informatisé, les moyens techniques nécessaires se distinguent par un écran, un clavier, une imprimante… et par un système d’exploitation. À partir du poste de travail, les salariés peuvent accéder à diverses périphéries sans se déplacer et ainsi optimiser leur travail.

Existe-t-il une surface minimale pour un poste de travail ?

L’espace de travail n’est pas spécifié par la réglementation. Mais l’employeur a l’obligation de prendre les mesures suffisantes pour assurer la sécurité de ses salariés. Il doit mettre en place un poste de travail confortable à leur activité. Le code travail fixe des exigences de sécurité et d’hygiène qui procure une surface minimale pour un poste de travail permettant aux employés d’avoir une liberté de mouvement. Néanmoins, le gouvernement français applique la norme NF X 35-102, en 1998, qui recommande des dimensions d’espace précises : 10 m² pour une seule personne, 11 m² par personne pour un bureau collectif et 15 m² par personne si le poste de travail est collectif et bruyant (dans le cas de communication téléphonique). Cette norme est, ensuite, renforcée par d’autres normes comme NF X35-103, en 2013, qui applique l’ergonomie visuelle désignant l’éclairage et aussi comme NF EN ISO 14738, en 2008, qui assure la sécurité des machines utilisées.

Pourquoi exiger un espace minimum de travail ?

Le confort et la qualité ergonomique du poste de travail apportent une amélioration significative à l’épanouissement et la productivité du travailleur. Avoir un poste de travail spacieux réduit les mouvements de déplacement et par conséquent, donne de la performance. De ce fait, travailler dans un espace restreint diminue la productivité. En cas d’incendie, tout salarié doit être capable d’évacuer son poste. Les postes de travail doivent être organisés et répartis de manière à permettre à l’employé d’accomplir correctement sa tâche sans gêner ou être gênés par d’autre employé. Grâce à un emplacement bien organisé, les salariés travaillent dans de bonnes conditions ergonomiques et hygiéniques. Selon une étude de l’observation de la qualité de vie au travail, les éléments qui y contribuent sont la surface du poste de travail, les relations avec les collègues et l’absence de bruit.

Comment calculer l’indemnité spécifique de rupture conventionnelle ?
Quels sont les différents dispositifs de formation dans une entreprise ?